VIE ET OEUVRE DES FONDATEURS DU BUREAU DES LONGITUDES

Joseph Jérôme Lefrançois
de LALANDE
Lalande

Né en 1732 à Bourg-en-Bresse, mort en 1807 à Paris. Il a participé à la détermination de la distance Terre-Lune en 1751, et est reçu à l´Académie de Berlin et à l´Académie des sciences de Paris en 1753. Il publie en 1759 des tables de positions des planètes et des comètes. En 1760, il est chargé de la rédaction de la Connaissance des Temps. En 1762 il succède à Delisle comme professeur au Collège de France. Il est directeur de l´observatoire de Paris de 1795 à 1800. En 1801 il publia une Histoire céleste française en collaboration avec son neveu Michel de Lalande. Il rédigea les deux tomes de l´Histoire des mathématiques de Montucla consacrés au XVIIIème siècle.

 
Pierre-Simon
marquis de LAPLACE
Laplace

Né en 1749 à Beaumont-en-Auge, mort en 1827 à Paris. Nommé professeur de mathématiques à l´Ecole Royale militaire, à vingt ans, grâce à D´Alembert, il est élu à l´Académie des sciences en 1783. Elevé au titre de comte par Napoléon, il se rallie à Louis XVIII qui le fait marquis et pair de France. En 1796 il publie son "Exposition du système du monde" qui contient son hypothèse cosmogonique selon laquelle le système solaire serait issu d´une nébuleuse primitive. Il publie également entre 1798 et 1825 sa "Mécanique Céleste", rassemblant les conséquences de la gravitation universelle, et, en 1812 sa "Théorie analytique des probabilités". Il mena aussi des travaux de physique et de chimie avec Lavoisier et énonça des lois élémentaires de l´électromagnétisme.

 
Louis
comte de LAGRANGE
Lagrange

Né en 1736 à Turin, mort en 1813 à Paris. Professeur à l´Ecole d´artillerie de Turin en 1756, il fonde l´Académie des sciences de cette ville. En 1766, il est appelé à diriger la section mathématiques de l´Académie des sciences de Berlin. Membre de l´Académie des sciences de Paris depuis 1772, il enseigne à l´Ecole normale, à l´Ecole polytechnique et préside la Commission des poids et mesures. Il démontre plusieurs théorèmes relatifs à la théorie des groupes préparant ainsi les travaux de Galois. Sa "Mécanique analytique" publiée en 1788 unifie les fondements de la mécanique et applique la théorie newtonienne au mouvement des planètes. Dans sa "Théorie des fonctions analytiques" publiée en 1797, il définit toute fonction par son développement en séries de Taylor. Ses équations différentielles du mouvement des corps célestes sont encore enseignées de nos jours.

 
Jean-Baptiste Joseph
chevalier DELAMBRE
Delambre

Né en 1749 à Amiens, mort en 1822 à Paris. Il est connu par ses observations des satellites de Jupiter qu´il a rassemblées et par les tables de ces satellites et de ceux de Saturne qu´il a publiées en 1789. Il fut élève de Lalande et mesura, avec Méchain, l´arc de méridien de Dunkerque à Barcelone afin de fonder le système métrique. Il devient secrétaire perpétuel de l´Académie des sciences en 1803. De 1804 à 1822 il fut directeur de l´observatoire de Paris. Il a écrit une "Histoire de l´astronomie" publiée entre 1817 et 1827.

 
Jacques-Dominique
comte de CASSINI
Cassini

Né en 1748 à Paris, mort en 1845 à Thury-sous-Clermont, Oise. Issu d´une famille d´astronomes, il termina la grande carte de France commencée par ses prédécesseurs. En 1784, il succèda à son père comme directeur de l'observatoire de Paris et fut nommé membre de l´Académie des sciences en 1779.

 
Pierre-François-André
MECHAIN
Mechain

Né en 1744 à Laon, mort en 1804 à Castellón de la Plana, Espagne. Il fut nommé membre de l´Académie des sciences en 1782. Il est responsable de la "Connaissance des Temps" à partir de 1784, et vérifie la différence des longitudes entre Paris et Greenwich en 1787 avec Cassini et Legendre. Il participa avec Delambre à la mesure du méridien, de Dunkerque à Barcelone, pour la création du système métrique. Observateur, il découvrit de nombreuses comètes. Il dirigea l´observatoire de Paris de 1800 à 1804.

 
Jean-Charles
chevalier de BORDA
Borda

Né en 1733 à Dax, mort en 1799 à Paris. Entré dans le génie militaire, il écrit en 1756 un "Mémoire sur le mouvement des projectiles". En 1771, il part en mission sur la "Flore" pour essayer les montres marines de Berthoud. Il est nommé membre de l´Académie des sciences en 1764 et rencontre Cook au cours de ses voyages. Il perfectionne les instruments de navigation et met au point un "cercle à réflexion" qui porte son nom. Il est fait prisonnier lors d´un combat contre la flotte anglaise en 1778. En 1784 il est nommé inspecteur des constructions navales et dirige les opérations scientifiques devant amener à l´établissement du système métrique.

 
Louis-Antoine
comte de BOUGAINVILLE
Bougainville

Né en 1729 à Paris, mort en 1811 à Paris. Après des études de mathématiques (Traité du calcul intégral, 1749-1756) et de droit, il fit une carrière militaire. Entré dans la marine en 1763, il entreprit avec le naturaliste Philibert Commerson une expédition autour du monde (1766-1769) au cours de laquelle il découvrit plusieurs archipels de la Polynésie et qu´il a racontée dans son célèbre "Voyage autour du monde". Il fut nommé membre de l´Institut peu après sa fondation en 1795.

 
Jean-Nicolas BUACHE
dit Buache de la Neuville
Buache

Né en 1741 à La Neuville-au-Pont, mort en 1825 à Paris. Géographe, il fut chargé en 1788 de dresser les cartes des baillages du royaume. Il fut nommé membre de l´Académie des sciences en 1770.

Caution : This Website was created with the Ministère de l'Education Nationale, the CNRS and the CNES support. Any use of the data published on this website requires the IMCCE agreement..