L'INSTITUT DE MÉCANIQUE CÉLESTE ET DE CALCUL DES ÉPHÉMÉRIDES

L'Institut de Mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) a été créé par décret du 2 juin 1998 et a remplacé le Service des calculs et de mécanique céleste du Bureau des longitudes. Ce décret lui confère une structure d'institut (au sens de l'article 33 des universités) au sein de l'Observatoire de Paris mais lui conserve cependant un lien avec le Bureau des longitudes et, outre une mission de recherche, lui assigne une mission de service : l'élaboration des éphémérides nationales. L'IMCCE est aussi une Unité Mixte de Recherche du CNRS, l'UMR 8028.

LES PERSONNELS

L'IMCCE est composé de personnels ingénieurs ou techniciens et de personnels chercheurs et enseignants-chercheurs. Ces personnels dépendent du Ministère de l'Education Nationale et de la Recherche, ou du CNRS. 33 personnes sont sur postes permanents et en tenant compte des étudiants, des stagiaires et des invités étrangers, l'effectif de l'IMCCE est de l'ordre de 50 personnes.

LES ACTIVITÉS DE L'IMCCE

L'IMCCE a deux activités principales: une mission de recherche dans les domaines de la mécanique céleste sous ses aspects tant mathématiques que dynamiques, de l'astrométrie et de la planétologie et une mission de service consacrée à l'élaboration d'éphémérides.

LA RECHERCHE A L'IMCCE

Les principaux thèmes de recherche du laboratoire sont réalisés dans le cadre des travaux de deux équipes de recherche. Les équipes "Astronomie et Systèmes Dynamiques" (ASD), "Astéroïdes, Comètes, Météores et Éphémérides" (ACME) et (PEGASE) travaillent sur des thèmes différents mais liés à la dynamique et au système solaire. Ces équipes collaborent étroitement sur les thèmes transversaux.

Les travaux de recherche de l'IMCCE ont conduit à de nombreuses publications dans différents périodiques et journaux scientifiques. La liste complète de ces articles se trouve ici. Une description plus complète de la structure et des activités de l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) est donnée dans les différents rapports d'activité édités jusqu'en 2004.

LES ÉPHÉMÉRIDES

L'IMCCE élabore et diffuse plusieurs types d'éphémérides :

Pour plus de détails sur ces publications, cliquez ici

Outre la fabrication de ces publications, l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides est un service officiel français qui réalise des calculs astronomiques spécifiques destinés à différents utilisateurs publics ou institutionnels. Ces calculs sont effectués sur la sollicitation de divers organismes administratifs tels que la police, les tribunaux, des compagnies d'assurance, des architectes, des cinéastes ou encore pour le compte d'organismes scientifiques tels que les observatoires astronomiques ou les agences spatiales.

Un serveur d'éphémérides interactif sur Internet est disponible pour les astronomes et pour le public qui souhaitent obtenir les positions des astres du système solaire et leurs paramètres physiques.

Le grand public, les astronomes amateurs et les associations sollicitent aussi l'Institut qui a developpé un service de renseignements pour le public.

LES ACTIVITÉS SPATIALES

Au delà des tâches de calculs et de publications d'éphémérides d'objets du système solaire, l'IMCCE a depuis longtemps une forte implication dans la recherche spatiale.

Au cours des années, l'IMCCE est intervenu dans la préparation de missions scientifiques telles que Hipparcos, ISO, et intervient dans celle de Rosetta ou Gaia. Il a aussi fourni un support scientifique tout au long des missions ISO et BeppoSAX. Les travaux de recherche spatiale de l'IMCCE ont évolué avec les besoins croissants des agences et consortiums spatiaux privés et publics. Des séjours postdoctoraux et des thèses en cotutelle sont financés dans ce cadre.

Son rôle dans les domaines de l'orbitographie de sondes spatiales, son expertise dans la mise en oeuvre des systèmes de référence, des théories des mouvements des objets du système solaire ainsi que dans le calcul d'éphémérides font de l'IMCCE un partenaire dans la préparation des missions spatiales européennes d'exploration du système solaire.

Pour plus de détails sur ces activités spatiales, cliquez ici.

L'ENSEIGNEMENT ET LA FORMATION

L'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides a également une activité d'enseignement et de formation :

  • des chercheurs de l'établissement dispensent des cours dans le cadre du Master de l'observatoire de Paris ainsi que dans plusieurs universités (Paris 6, Paris 7, Paris XI et Lille 1), sur des sujets connexes aux thèmes de recherche de l'Institut (mécanique céleste, astrométrie, mathématiques) ;
  • l'établissement accueille des élèves-ingénieurs qui viennent effectuer des stages de 3 à 6 mois, encadrés par des chercheurs de l'IMCCE ;
  • des séminaires et conférences s'adressant à divers publics sont également proposés par l'IMCCE.
Attention : Ce serveur a été mis en place avec l'aide du Ministère de l'Education Nationale, du CNRS et du CNES. Tout usage des données diffusées par ce serveur nécessite l'accord de l'IMCCE.