Le calendrier musulman et le calcul des dates du mois de Ramadan
Publiée le 2009-08-21
Les musulmans utilisent deux sortes de calendriers lunaires.

Un calendrier perpétuel qui est basé sur la lunaison moyenne, il alterne six mois de 30 jours et six mois de 29 jours pour les années communes de 354 jours et sept mois de 30 jours et cinq mois de 29 jours pour les années abondantes de 355 jours (les deux derniers mois ayant 30 jours). Onze années abondantes sont judicieusement réparties sur une période de trente ans parmi dix-neuf années communes. Ce calendrier suit remarquablement bien la lunaison moyenne. En effet, il se décale d’un jour par rapport à la lunaison moyenne au bout de 30902 lunaisons soit environ 2575 années lunaires. Le jour calendaire commence le soir au crépuscule.

Un calendrier religieux qui est basé sur l’observation du premier croissant de Lune. Ce calendrier est par nature local, car les conditions d’observation dépendent du lieu d’observation et de l’époque à laquelle l’observation a lieu. Ainsi les premiers croissants de Lune sont difficilement observables dans l’hémisphère nord aux fortes latitudes pour les lunaisons proches de l’équinoxe d’automne alors qu’elles sont facilement observables dans l’hémisphère sud à la même époque. On a le phénomène inverse au voisinage de l’équinoxe de printemps. La longueur du mois ne pouvant avoir plus de trente jours, la nuit commençant au soir du 29e jour est la nuit du doute. Si le croissant est visible, le mois finissant a 29 jours et le nouveau mois commence le soir même. Si le croissant n’est pas visible, le mois finissant a 30 jours et le mois suivant commence le lendemain soir. Le début du mois de rang n dépend donc du début du mois de rang n – 1. La prédiction du début et de la fin du mois de jeûne de Ramadan s’appuie sur ce principe et sur des critères de visibilité du premier croissant.

Finalement c’est l’autorité religieuse, le Conseil Français du Culte Musulman, qui décide des dates du début et de fin des mois en s’appuyant sur les prédictions de visibilité ou sur la visibilité effective du croissant.

En 2009 les deux croissants de Lune, correspondant au début et à la fin du mois de Ramadan de l'an 1430 de l'Hégire, seront visibles en France métropolitaine deux jours après les nouvelles Lunes d’août et de septembre : le soir du 22 août et le soir du 20 septembre 2009. L’observation du 21 août sera possible uniquement dans le sud du pays avec des aides optiques et deviendra de plus en plus difficile au fur et à mesure que les villes seront situées plus au nord. De même l’observation du 20 septembre à l’œil nu ne sera possible que dans le sud de la France et nécessitera une aide optique au fur et à mesure que l’on montera en latitude.

Attention : Ce serveur a été mis en place avec l'aide du Ministère de l'Education Nationale, du CNRS et du CNES. Tout usage des données diffusées par ce serveur nécessite l'accord de l'IMCCE.