Astronomie et Systèmes Dynamiques

Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides,
Observatoire de Paris, UMR 8028 du CNRS

Séminaires 2015

Alain Albouy - Alain Chenciner - Jacques Laskar

 


Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /portail/dev/htdocs/langues/fr/formations/seminaires/ASD/config.php on line 17

Warning: date(): It is not safe to rely on the system's timezone settings. You are *required* to use the date.timezone setting or the date_default_timezone_set() function. In case you used any of those methods and you are still getting this warning, you most likely misspelled the timezone identifier. We selected the timezone 'UTC' for now, but please set date.timezone to select your timezone. in /portail/dev/htdocs/langues/fr/formations/seminaires/ASD/config.php on line 18
Jeudi 12 février 2015, 14h30
Salle Danjon, Paris
Les régimes dynamiques d'une association particule-onde : les effets d'une "mémoire de chemin"
Yves Couder
Université Paris Diderot
résumé :
Il est possible à la surface d'un liquide vibré de former une entité dynamique composite formée d'une gouttelette rebondissante auto-propulsée par son couplage aux ondes de surface qu'elle génère. Au travers de plusieurs expériences nous nous sommes intéressés à une unique question : comment un objet localisé et insécable peut-il avoir une dynamique commune avec une onde spatialement étendue? Il y a entre ces deux composantes du système un échange réitéré d'information. C'est la goutte qui génère l'onde et c'est cette dernière qui détermine où la goutte va aller. Il ne s'agit pas d'une écho-localisation classique en raison d'une caractéristique additionnelle. Les ondes sont stationnaires et ont un temps de vie qui peut être long, si bien que le champ d'onde global contient (dans sa structure d'interférence) une mémoire de la trajectoire antérieure. De façon surprenante, en présence de cette forme de non-localité que nous appelons "mémoire de chemin", plusieurs comportements de dualité onde-particule sont observés. Ils conduisent, en dépit de la nature classique de ce système, à des formes de quantification qui seront décrites et discutées.
 
Mercredi 8 avril 2015, 09h30
Salle de l'atelier, Paris
Journées ASD : N-BODY PROBLEMS
résumé :
9h30 - Rick Moeckel (Minneapolis) - Realizing All Free Homotopy Classes for the Newtonian Three-Body Problem (with Richard Montgomery)

10h45 - Lei Zhao (Groningen) - The Convexity of Frequency map and the O'Shea-Sjamaar Theorem (with Gert Heckman)

14h30 - James Montaldi (Manchester) - Classification of symmetry groups for planar n-body choreographies (with Katrina Steckles)

15h45 - Shanzhong Sun (Beijing) - Dark Matter and Central Configurations (with Zhihong Xia and Shenzhi Zhu)
 
Jeudi 9 avril 2015, 09h30
Salle Danjon, Paris
Journées ASD : N-BODY PROBLEMS
résumé :
Morning: free discussions from 9h30

14h30 - Gert Heckman (Nijmegen) - The Calogero-Moser system

15h45 - Holger Dullin (Sydney) - The Birkhoff normal form at the Lagrange equilateral solution in the spatial 3-body problem
 
Jeudi 21 mai 2015, 14h30
Salle Danjon, Paris
Une preuve de l'existence de la famille d'Hénon pour le problème planétaire des trois corps
Andrea Venturelli
Université d'Avignon
résumé :
En 1975, M. Hénon a découvert numériquement une famille à un paramètre d'orbites périodiques (à rotation près) du problème des trois corps avec trois masses égales. On peut imaginer cette famille comme étant paramétrée par le moment cinétique $C$. Si $C=0$, la solution correspondante est l'orbite colinéaire de Schubart. En augmentant $C$, l'orbite de la famille n'est plus colinéaire, et elle est périodique dans un repère tournant. Pour une certaine valeur de $C$, l'orbite devient périodique (de même période) dans le repère fixe. Dans mon exposé, j'expliquerai comment on peut montrer l'existence de cette famille pour le problème des trois corps avec masses $m_0=1$, et $m_1=m_2=mu$, avec $mu$ suffisamment petit. C'est un résultat de continuation d'orbites périodiques. On utilise les symétries du problème pour rendre le problème non dégénéré.
Il s'agit d'un travail en cours avec Anete Soares Cavalcanti.
 

 

Renseignements : 01 40 51 20 31 et 01 40 51 21 26

 

Attention : Ce serveur a été mis en place avec l'aide du Ministère de l'Education Nationale, du CNRS et du CNES. Tout usage des données diffusées par ce serveur nécessite l'accord de l'IMCCE.