TÉLESCOPE ANDRÉ PEYROT DE 60CM DES MAKES (ILE DE LA RÉUNION)

Description Galerie photo Partenariats Nicolas Lacaille

 

L'IMCCE, en partenariat avec l'AAR (Association Astronomique de la Réunion), développe un télescope de 60cm (T60), installé sur le site de l'observatoire des Makes, situé dans les hauts de Saint-Louis à une altitude de 1200m dans l'Ile de la Réunion (code UAI: 181, position: 55 25'Est; 21 11' Sud). L'observatoire astronomique des Makes, fondé en 1991, a pour objectif le développement de la culture scientifique et astronomique à la Réunion. Il accueille des classes de découverte (maternelles et primaires) ainsi que des classes de collège et de lycée. C'est également une structure de préparation et d'examen pour deux diplomes d'université (Paris-Sud XI) en astronomie et astrophysique proposés par le CNED.

Le village des Makes dispose d'un éclairage public discret et d'un ciel pur, dégagé la nuit, avec une turbulence atmosphérique réduite. Sa position dans l'hémisphère sud, juste en dessous du tropique du Capricorne, en fait un site de choix pour l'observation des objets du système solaire qui peuvent alors être observés très haut dans le ciel.

Les Makes a la Reunion

Ce télescope sera le plus important de cette région de l'océan indien. Outre le fait d'être un outil scientifique de premier ordre dans l'observation systématique des petits corps du système solaire, ce sera également un puissant levier pour le développement et la promotion de l'astronomie dans cette zone du monde.

Le télescope est principalement destiné à l'observation photométrique et astrométrique des objets du système solaire jusqu'à la magnitude 19 (astéroïdes binaires, géocroiseurs). Il s'intègre dans le projet de l'IMCCE de constitution d'un centre d'étude et de surveillance de l'environnement dynamique terrestre. A terme, le télescope est prévu pour fonctionner en mode "remote observing" (pilotage à distance) puis en mode robotique. Le projet global a été validé par le conseil scientifique de l'Observatoire de Paris en mai 2007, débloquant 10Keuros pour l'achat d'une caméra CCD (Charge Coupled Device) et de ses accessoires (incluant un système d'OA) intégrant le chip Kodak KAI 11002M (matrice 4008x2672 à 11 millions de pixels, avec un pixel de 9 microns). La résolution du pixel est de 0,38 arcsec ce qui lui confère un large champ de 26'x17'. Avec un tel champ un grand nombre d'objets du ciel profond peuvent s'y loger tels que la galaxie du sculpteur ou l'amas globulaire 47 Toucan. Ce grand champ et la haute résolution sur le ciel du pixel permettent également de réaliser de l'astrométrie et de la photométrie des petits corps du système solaire avec une haute précision (à 0.05 arcsec).

Le budget total est de 120 Keuros. Il se décompose en 33 Keuros pour la monture, 22 Keuros pour l'optique, 55 Keuros pour l'abri et 10 Keuros de matériel informatique associé. Le financement est assuré à part égale par le conseil régional de la Réunion et la communauté des communes (CIVIS). La construction du télescope s'est achevée en juillet 2010 par la société VALMECA à Puimichel (04700). L'inauguration a eu lieu le 1er octobre 2011, en présence du maire de Saint-Louis, du président de la CIVIS et du représentant du président du conseil régional de la Réunion, à l'occasion de la célébration du vingtième anniversaire de la création de l'Observatoire des Makes. Le T60 a collecté sa première lumière le 22 septembre 2011.

Attention : Ce serveur a été mis en place avec l'aide du Ministère de l'Education Nationale, du CNRS et du CNES. Tout usage des données diffusées par ce serveur nécessite l'accord de l'IMCCE.