Bandeau

LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE

N°49 : Août-Septembre 2009
Éphémérides des mois
d'Août et Septembre 2009

(Repère géocentrique,
les quadratures
et les conjonctions
sont en ascension droite)

Les éphémérides
sont données
en temps légal français

 

4 août
À 02h 41m 41s : la Lune à l'apogée (distance maximale à la Terre) d = 406028 km, diamètre apparent : 29.5'.

6 août
À 02h 54m 52s : Pleine Lune.
À 23h 59m 44s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Jupiter, différence de déclinaison : + 3°24', élongation solaire de la Lune : 170°O.

9 août
À 19h 08m 35s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Uranus, différence de déclinaison : + 5°44', élongation solaire de la Lune : 139°O.

13 août
À 20h 55m 11s : Dernier Quartier.

14 août
À 19h 52m 57s : Jupiter en opposition, diamètre apparent : 48.9".

15 août
À 05h 16m 45s : Jupiter au périgée (distance minimale à la Terre) d = 4.02782 ua, diamètre apparent : 48.9".

16 août
À 05h 11m 25s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Mars, différence de déclinaison : + 3°10', élongation solaire de la Lune : 59°O.

17 août
À 22h 45m 28s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Vénus, différence de déclinaison : + 1°44', élongation solaire de Vénus : 36°O.

18 août
À 23h 18m 30s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre Mercure et Saturne, différence de déclinaison : - 3°27', élongation solaire de Saturne : 25°E.

19 août
À 06h 57m 35s : la Lune au périgée (distance minimale à la Terre) d = 359639 km, diamètre apparent : 33.3'.

20 août
À 12h 01m 35s : Nouvelle Lune.

21 août
À 15h 05m 17s : Mercure à l'aphélie (distance maximale au Soleil) d = 0.46670 ua.

22 août
À 07h 52m 23s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Saturne, différence de déclinaison : - 6°46', élongation solaire de Saturne : 23°E.
À 13h 37m 07s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Mercure, différence de déclinaison : - 2°52', élongation solaire de Mercure : 27°E.

24 août
À 18h 15m 00s : Mercure en plus grande élongation : 27°22' Est.

27 août
À 13h 41m 58s : Premier Quartier.

2 septembre
À 23h 22m 21s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Jupiter, différence de déclinaison : + 3° 7', élongation solaire de Jupiter : 159°E.

4 septembre
À 18h 02m 36s : Pleine Lune.

5 septembre
À 23h 08m 32s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Uranus, différence de déclinaison : + 5°37', élongation solaire de la Lune : 165°O.

6 septembre
À 21h 47m 35s : Mercure est stationnaire dans la constellation de la Vierge, puis rétrograde.

12 septembre
À 04h 15m 44s : Dernier Quartier.

13 septembre
À 17h 59m 52s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Mars, différence de déclinaison : + 1° 7', élongation solaire de Mars : 69°O.

16 septembre
À 09h 55m 50s : la Lune au périgée (distance minimale à la Terre) d = 364053 km, diamètre apparent : 32.9'.
À 14h 45m 33s : Uranus au périgée (distance minimale à la Terre) d = 19.09293 ua, diamètre apparent : 3.7".
À 20h 11m 03s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Vénus, différence de déclinaison : - 3°20', élongation solaire de la Lune : 28°O.

17 septembre
À 11h 41m 18s : Uranus en opposition, diamètre apparent : 3.7".
À 20h 22m 11s : Saturne en conjonction, diamètre apparent : 15.8".
À 23h 06m 06s : Saturne à l'apogée (distance maximale à la Terre) d = 10.44785 ua, diamètre apparent : 15.8".

18 septembre
À 02h 25m 57s : Mercure au périgée (distance minimale à la Terre) d = 0.64257 ua, diamètre apparent : 10.5".
À 20h 44m 19s : Nouvelle Lune.
À 23h 54m 15s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Saturne, différence de déclinaison : - 6°55', élongation solaire de Saturne : 2°O.

19 septembre
À 02h 40m 44s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Mercure, différence de déclinaison : - 1°11', élongation solaire de Mercure : 4°E.

20 septembre
À 12h 04m 38s : Mercure en conjonction inférieure, diamètre apparent : 10.4", latitude = - 3° 0,3'.
À 14h 29m 02s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre Mercure et Saturne, différence de déclinaison : - 5°24', élongation solaire de Mercure : 3°O.

22 septembre
À 23h 18m 36s : équinoxe d'automne.

26 septembre
À 06h 49m 41s : Premier Quartier.

28 septembre
À 05h 32m 26s : la Lune à l'apogée (distance maximale à la Terre) d = 404432 km, diamètre apparent : 29.6'.
À 20h 34m 04s : Mercure est stationnaire dans la constellation du Lion, puis directe.

 

Archives
Les archives

Contacts
Service de renseignements
sr@imcce.fr
Éphémérides en ligne
miriade@imcce.fr

Directeur de publication
William Thuillot

Chef de rédaction
Sylvie Lemaître

 

IMCCE - Observatoire de Paris
77, avenue Denfert-Rochereau
F-75014 PARIS

LOGO IMCCE   LOGO OBSPM

Filet
Visibilité des planètes

(Planètes visibles entre les latitudes 60° Nord et 60° Sud et les constellations les plus voisines)

Mercure entre dans la constellation de la Vierge
Vénus entre dans la constellation des Gémeaux, puis du Cancer
Mars entre dans la constellation des Gémeaux
Jupiter est visible dans la constellation du Capricorne
Saturne est visible dans la constellation du Lion

Aspect des planètes au 16 août
Cliquez pour agrandir Repere
Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus

Mercure est stationnaire dans la constellation de la Vierge, puis entre dans la constellation du Lion
Vénus entre dans la constellation du Lion
Mars est visible dans la constellation du Taureau
Jupiter est visible dans la constellation du Capricorne
Saturne entre dans la constellation de la Vierge

Aspect des planètes au 16 septembre
Cliquez pour agrandir Repere
Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus
Nouvelles astronomiques
1609: l´année de Galilée (8/11)
Cliquez pour agrandir
Bulle tire de la BD de Fiami, Les vies de Galile

C'est en juillet-aot 1609 que Galile construisit sa premire lunette. Contrairement la lunette hollandaise, celle-ci ne dforme pas les objets et les grossit 6 fois, soit deux fois plus que sa concurrente. Il est aussi le seul l'poque russir obtenir une image droite grce l'utilisation d'une lentille divergente en oculaire. Cette invention marque un tournant dans la vie de Galile. A cette poque, la lunette ne s'appelle dj plus /tube/ mais /perspicillum/, selon le nom donn par Galile lui-mme.

Le 25 aot 1609, venant peine de terminer sa deuxime lunette (elle grossit huit ou neuf fois), il la prsente au Snat de Venise. La dmonstration a lieu au sommet du Campanile de la place Saint-Marc. Les spectateurs sont enthousiasms : sous leurs yeux, Murano, situe 2,5 km semble tre 300 m seulement et les navires qui s'approchent du port apparaissent deux heures plus tt qu' l'oeil nu. A l'vidence, cette lunette offre un grand intrt bien qu' ce moment Galile ne songe gure une utilisation astronomique. Ce qui lui importe alors c'est en priorit les bnfices qu'il peut en retirer et qui lui permettront de se librer du poids des contraintes matrielles afin de poursuivre ses travaux sur cette nouvelle physique qu'il est en train d'laborer. N'oublions pas que Galile n'est pas un astronome, du moins pas encore, mais bien plutt un mathmaticien.

Galile offre son instrument et en lgue les droits au doge Leonardi Donati de la Rpublique de Venise, trs intress par les applications militaires de l'objet. En rcompense, Galile est confirm vie son poste de Padoue et ses gages sont doubls, son traitement passe 1000 florins par an, l'gal du clbre professeur de philosophie de Padoue, Cremonini. Il est enfin libr des difficults financires. Cependant le contrat final stipulera que cette augmentation ne devra intervenir qu'un an plus tard et que toute augmentation ultrieure en est exclue. La dception est grande.

C'est alors que le grand duc de Toscane, Csme II de Medicis, le contacte pour avoir un exemplaire de sa lunette. La Toscane est son pays natal et Galile rve de revenir Florence. Il va alors se remettre l'ouvrage et perfectionner cet instrument l'aide de verre de Florence en recherchant galement un grandissement suprieur.


Coucher du Soleil sous l'arche de l'Arc de Triomphe
Cliquez pour agrandir
Photo prise le 8 mai 2009

Depuis la construction de la Grande Arche à La Défense, l’horizon n’est plus dégagé lorsque l’on regarde dans l’axe de l’Arc de Triomphe depuis les Champs Élysées. Une barre horizontale correspondant au sommet de la Grande Arche est visible sous l’arche de l’Arc de Triomphe, cette barre horizontale masque également une partie du Soleil couchant. Plus on s'approche de l'Arc, plus le sommet de la Grande Arche est bas sur l'horizon, mais plus le diamètre apparent de l'arche augmente alors que le diamètre apparent du Soleil reste constant.

Depuis la place de la Concorde, le diamètre de l’arche est vu sous un angle apparent de 23,6', le diamètre solaire est donc toujours plus important que cette valeur ; le Soleil ne sera donc jamais en entier sous l’arche.

Ces calculs sont des prévisions tenant compte de la réfraction atmosphérique et du dénivellement entre un observateur situé place de la Concorde (au pied de l’obélisque) dans l’axe de l’Arc de Triomphe. Une variation même minime avec cet axe peut induire des différences notables dans l’azimut du Soleil (un mètre à droite ou à gauche change l’azimut d’environ 1,63') et des différences de temps de quelques dizaines de secondes sur les prévisions. Si vous vous déplacez vers la gauche de l’axe, le décalage de temps est négatif et si vous vous déplacez vers la droite de l’axe le décalage de temps se fait positivement.

Le tableau suivant donne les jours et les heures de visibilité du phénomène (en heure légale française) :

 Jour  Instant du coucher
du centre du Soleil
 Période où le centre du Soleil
passe par l’axe de l’arche
 Variation de la hauteur du
centre du Soleil
durant cette période
 4 aot 2009  21h 18m 11s  21h 15m 22s 21h 15m 42s  21'38" 19' 02"
  5 aot 2009  21h 16m 38s  21h 16m 09s 21h 16m 29s  03'41" 01' 08"

Depuis le rondpoint Champs Élysée Clemenceau, le diamètre de l’arche est vu sous un angle apparent de 33,6', le diamètre solaire est donc quasi identique à cette valeur. C’est donc la position idéale pour photographier le Soleil sous l’arche.

Ces calculs sont des prévisions tenant compte de la réfraction atmosphérique et du dénivellement entre un observateur situé au rondpoint Champs Élysées Clemenceau (au centre de l’avenue) dans l’axe de l’Arc de Triomphe. Une variation même minime avec cet axe peut induire des différences notables dans l’azimut du Soleil (un mètre à droite ou à gauche change l’azimut d’environ 2,32') et des différences de temps de quelques dizaines de secondes sur les prévisions. De nouveau, si vous vous déplacez vers la gauche de l’axe, le décalage de temps est négatif et si vous vous déplacez vers la droite de l’axe le décalage de temps se fait positivement.

Le tableau suivant donne les jours et les heures de visibilité du phénomène (en heure légale française) :

 Jour  Instant du coucher
du centre du Soleil
 Période où le centre du Soleil
passe par l’axe de l’arche
 Variation de la hauteur du
centre du Soleil
durant cette période
 2 aot 2009  21h 19m 14s  21h 13m 49s 21h 14m 09s  42' 37" 39' 56"
  3 aot 2009  21h 17m 44s  21h 14m 36s 21h 14m 56s  24' 35" 21' 56"
  4 aot 2009  21h 16m 14s  21h 15m 23s 21h 15m 43s  06' 33" -03' 58"

Attention : Si le Soleil à son coucher vous éblouit ne le regardez pas directement, c’est qu’il est encore trop haut sur l’horizon. Dans ce cas évitez de le photographier sans filtre, vous risquez d’endommager votre appareil photo et votre vue si vous utilisez un appareil à visée réflexe.


Coucher du Soleil dans l'axe du Grand Canal à Versailles
Cliquez pour agrandir
Photo prise le 26 avril 2008

On lit parfois dans certaines revues que les axes du Grand Canal du château de Versailles sont orientés est-ouest et nord-sud. Certains en ont déduit, avec juste raison, que le Soleil devait se coucher dans l’axe du grand canal les jours des équinoxes. Or l’azimut de l’axe n’est pas parfaitement est-ouest, il s’en écarte d’environ 22° ce qui change considérablement les dates où ce phénomène est observable.

L’altitude du sol devant la façade du château de Versailles tournée vers le Grand Canal est de 142 mètres, l’horizon dans la direction du Grand Canal est surélevé en raison d’une colline de 128 mètres d’altitude située à 10650 mètres.

L’azimut de l’axe du Grand Canal est de 111°49'56", soit environ 111°50'. En tenant compte de la réfraction atmosphérique et de ces différents paramètres, nous avons calculé que le centre du Soleil se couche en 2009 dans l’axe du Grand Canal aux dates suivantes :

 Date du coucher
du centre du Soleil
dans l'axe du Grand Canal
 Heure du coucher du centre du Soleil
en temps légal français sur
l'horizon du Grand Canal
 Azimut du centre du
Soleil à son coucher
 
 13 août 2009  21h 06m 04s  112° 30' 04"
 14 août 2009  21h 04m 18s  112° 00' 37"
 15 août 2009  21h 02m 31s  111° 30' 52"

Attention : Si le Soleil à son coucher vous éblouit ne le regardez pas directement, c’est qu’il est encore trop haut sur l’horizon. Dans ce cas évitez de le photographier sans filtre, vous risquez d’endommager votre appareil photo et votre vue si vous utilisez un appareil à visée réflexe.


Le calendrier musulman et le calcul des dates du mois de Ramadan
Cliquez pour agrandir
Croissant lunaire ag de 34 h photographié depuis le sommet du Piton Maido, 2100m d'altitude, Ile de la Runion, ocan Indien. Publi le 20/04/2008 par Martial Figenwald.

Les musulmans utilisent deux sortes de calendriers lunaires : un calendrier perpétuel et un calendrier religieux.

Le calendrier perpétuel est basé sur la lunaison moyenne. Il alterne six mois de 30 jours et six mois de 29 jours pour les années communes de 354 jours et sept mois de 30 jours et cinq mois de 29 jours pour les années abondantes de 355 jours (les deux derniers mois ayant 30 jours). Onze années abondantes sont judicieusement réparties sur une période de trente ans parmi dix-neuf années communes. Ce calendrier suit remarquablement bien la lunaison moyenne. En effet, il se décale d’un jour par rapport à la lunaison moyenne au bout de 30902 lunaisons soit environ 2575 années lunaires. Le jour calendaire commence le soir au crépuscule.

Le calendrier religieux est basé sur l’observation du premier croissant de Lune. Ce calendrier est par nature local, car les conditions d’observation dépendent du lieu d’observation et de l’époque à laquelle l’observation a lieu. Ainsi les premiers croissants de Lune sont difficilement observables dans l’hémisphère nord aux fortes latitudes pour les lunaisons proches de l’équinoxe d’automne alors qu’elles sont facilement observables dans l’hémisphère sud à la même époque. On a le phénomène inverse au voisinage de l’équinoxe de printemps. La longueur du mois ne pouvant avoir plus de trente jours, la nuit commençant au soir du 29e jour est la nuit du doute. Si le croissant est visible, le mois finissant a 29 jours et le nouveau mois commence le soir même. Si le croissant n’est pas visible, le mois finissant a 30 jours et le mois suivant commence le lendemain soir. Le début du mois de rang n dépend donc du début du mois de rang n – 1. La prédiction du début et de la fin du mois de jeûne de Ramadan s’appuie sur ce principe et sur des critères de visibilité du premier croissant.

Finalement c’est l’autorité religieuse, le Conseil Français du Culte Musulman, qui décide des dates du début et de fin des mois en s’appuyant sur les prédictions de visibilité ou sur la visibilité effective du croissant.

En 2009 les deux croissants de Lune, correspondant au début et à la fin du mois de Ramadan de l'an 1430 de l'Hégire, seront visibles en France métropolitaine deux jours après les nouvelles Lunes d’août et de septembre : le soir du 22 août et le soir du 20 septembre 2009. L’observation du 21 août sera possible uniquement dans le sud du pays avec des aides optiques et deviendra de plus en plus difficile au fur et à mesure que les villes seront situées plus au nord. De même l’observation du 20 septembre à l’œil nu ne sera possible que dans le sud de la France et nécessitera une aide optique au fur et à mesure que l’on montera en latitude.


Publications 2009

L'astronomie au service de tous

L'astronomie est la science de l'exploration et de la comprhension de l'univers mais l'astronomie est prsente d'une manire beaucoup plus concrte dans la vie de tous les jours: elle intervient plus souvent qu'on ne le croit : pour la mesure du temps, le positionnement des astres, la prdiction des phnomnes astronomiques - depuis l'antiquit - et de nos jours pour la prvision des orages lectromagntiques provenant du Soleil et des pluies mtoritiques. La mesure du temps, l'laboration des phmrides, la dtermination des dates des saisons, l'tablissement du calendrier, la surveillance du Soleil, tous ces services fournis par les astronomes sont rglements par des lois et des accords internationaux : l'astronomie n'est pas une science locale mais globale. Cet ouvrage dcrit ces services fournis par les astronomes : il voque le ct historique de ces services, dcrit leur tat actuel et montre aussi le travail de recherche de pointe effectu activement par les astronomes pour amliorer ces services apparemment simples rendus la socit.

L'astronomie au service de tous
Ouvrage collectif coordonn par J.E. Arlot, astronome l'IMCCE
96 pages abondamment illustres en quadrichromie, couverture cartonne
Publi par IMC Editions, 77 avenue Denfert-Rochereau, 75014 Paris
Prix public: 8 euros (10 euros franco de port)
ISBN: 2-910015-61-0
Sortie le 10 septembre


Séminaires
Temps & Espace

7 septembre A.-M. Gontier et S. Lambert (SYRTE)
"Le VLBI atrogodsique: avances rcentes et perspectives"
Lieu : Salle de l'Atelier à 14h - IMCCE Observatoire de Paris 77, avenue Denfert-Rochereau 75014 PARIS
Désinscription : Pour vous désinscrire, envoyez-nous tout simplement un courrier électronique à l'adresse stc@imcce.fr
Haut de page © IMCCE Tous droits réservés | http://www.imcce.fr