Bandeau

LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE

N°55 : mars 2010
Éphémérides du mois
de mars 2010

(Repère géocentrique,
les quadratures
et les conjonctions
sont en ascension droite)

Les éphémérides
sont données
en temps légal français

 

2 mars
À 11h 16m 16s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Saturne, différence de déclinaison : - 8°11', élongation solaire de la Lune : 155°O.

7 mars
À 16h 41m 47s : Dernier Quartier.
À 20h 00m 17s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre Mercure et Jupiter, différence de déclinaison : - 1°11', élongation solaire de Jupiter : 6°O.
À 23h 57m 10s : Mercure à l'apogée (distance maximale à la Terre) d = 1.37233 ua, diamètre apparent : 4.9".

11 mars
À 09h 32m 02s : Mars est stationnaire dans la constellation du Cancer, puis directe.

12 mars
À 11h 05m 28s : la Lune à l'apogée (distance maximale à la Terre) d = 406008 km, diamètre apparent : 29.5'.

14 mars
À 14h 16m 20s : Mercure en conjonction supérieure, diamètre apparent : 5.0", latitude = - 1° 31,7'.

15 mars
À 02h 39m 07s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Jupiter, différence de déclinaison : + 5°35', élongation solaire de la Lune : 10°O.
À 22h 01m 05s : Nouvelle Lune.

16 mars
À 07h 13m 45s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Mercure, différence de déclinaison : + 6°39', élongation solaire de Mercure : 2°E.

17 mars
À 12h 38m 13s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Vénus, différence de déclinaison : + 6°34', élongation solaire de Vénus : 16°E.

20 mars
À 18h 32m 13s : équinoxe de printemps.

21 mars
À 23h 15m 25s : Saturne au périgée (distance minimale à la Terre) d = 8.50382 ua, diamètre apparent : 19.5".

22 mars
À 01h 37m 09s : Saturne en opposition, diamètre apparent : 19.5".

23 mars
À 12h 00m 04s : Premier Quartier.

25 mars
À 14h 58m 07s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Mars, différence de déclinaison : - 4°31', élongation solaire de Mars : 117°E.

28 mars
À 06h 58m 58s : la Lune au périgée (distance minimale à la Terre) d = 361876 km, diamètre apparent : 33.1'.

29 mars
À 19h 41m 38s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Saturne, différence de déclinaison : - 8° 7', élongation solaire de Saturne : 171°E.

30 mars
À 04h 25m 24s : Pleine Lune.

 

Archives
Les archives

Contacts
Service de renseignements
sr@imcce.fr
Éphémérides en ligne
miriade@imcce.fr

Directeur de publication
William Thuillot

Chef de rédaction
Sylvie Lemaître

 

IMCCE - Observatoire de Paris
77, avenue Denfert-Rochereau
F-75014 PARIS

LOGO IMCCE   LOGO OBSPM

Filet
Visibilité des planètes

(Planètes visibles entre les latitudes 60° Nord et 60° Sud et les constellations les plus voisines)

Cliquez pour agrandir
Trajectoire de Vénus en mars 2010.

Mercure est visible le soir à l´ouest, au crépuscule à partir du 23 mars dans la constellation des Poissons.

Vénus est visible à l´ouest tout le mois, au crépuscule et en début de nuit. Au cours du mois elle se couchera de plus en plus tard. En début de mois, elle se trouve dans la constellation du Verseau, puis à partir du 3 mars dans celle des Poissons avec un bref passage dans la constellation de la Baleine entre le 13 mars et le 15 mars et en fin de mois, le 30 mars, elle entrera dans la constellation du Bélier (cf. carte de la trajectoire de Vénus).

Mars est visible tout le mois au crépuscule et une grande partie de la nuit dans la constellation du Cancer. Son mouvement est rétrograde jusqu´au 11 mars puis direct.

Jupiter n´est pas visible en mars. À Paris son lever cosmique du matin a lieu le 4 mars, la planète se lèvera en même temps que le Soleil, mais ne sera pas visible en raison de la luminosité du Soleil.

Saturne est visible toute la nuit dans la constellation de la Vierge. La planète sera au plus proche de la Terre le 21 mars à 22h 15,5m UTC, sa distance sera alors de 8,50384ua et elle sera en opposition le 22 mars à 0h 35,1m UTC son diamètre apparent sera de 19,5". À Paris, son lever héliaque du soir a lieu le 11 mars et son lever achronique du soir le 18 mars.

Aspect des planètes au 16 mars 2010
Cliquez pour agrandir
Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus
 
Repere
Ciel du mois

Cartes du ciel pour une observation vers le nord et vers le sud
à Paris le 15 mars 2010 à 23 h temps légal

Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Carte du ciel en direction du nord Carte du ciel en direction du sud

Ces cartes du ciel montrent les étoiles brillantes et les planètes visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, vers l'horizon sud et vers l'horizon nord. Le trait vertical correspond à la projection sur le ciel du méridien du lieu. L'arc de cercle horizontal sur l'horizon sud représente l'écliptique (lieu de la trajectoire apparente du Soleil durant l'année).

Les constellations visibles sur ces cartes sont, par ordre alphabétique des sigles : Andromède (And), le Cocher (Aur), la Machine pneumatique (Ant), le Bélier (Ari), le Bouvier (Boo), Cassiopée (Cas), Céphée (Cep), le Grand Chien (CMa), le Petit Chien (CMi), le Cancer (Cnc), la Chevelure de Bérénice (Com), la Couronne Boréale (CrB),le Cratère (Crt), le Corbeau (Crv), les Chiens de Chasse (CVn), le Cygne (Cyg), le Dragon (Dra), les Gémeaux (Gem), Hercule (Her), l'Hydre femelle (Hya), le Lézard (Lac),le Lion (Leo), le Lièvre (Lep), le Petit Lion (LMi), le Lynx (Lyn), la Lyre (Lyr), la Licorne (Mon), Orion (Ori), Persée (Per), la Boussole (Pyx), la Grande Ourse (UMa), la Petite Ourse (UMi), la Poupe (Pup), le Sextant (Sex), le Taureau (Tau), le Triangle (Tri), la Vierge (Vir).

Le 15 mars 2010: Vénus est visible à l'ouest peu de temps au moment du coucher du Soleil, Jupiter, dont l'élongation au Soleil est encore trop faible, n'est pas observable, Mars est visible toute la nuit dans la constellation du Cancer, Saturne est visible toute la nuit dans la constellation de la Vierge.

Phénomènes astronomiques
La Lune en forme de bateau
Cliquez pour agrandir
Coucher d'un premier croissant en forme de bateau

Lorsque la Lune est en dernier croissant ou en premier croissant, la corde joignant les extrémités du croissant de Lune peut être parallèle à l'horizon. Si ce phénomène est courant aux faibles latitudes il devient extrêmement rare sous nos latitudes. Dans ce cas l'angle au zénith du point milieu du limbe éclairé de la Lune, pour un lieu donné, doit être égal à 0° lors du lever d'un dernier croissant et être égal à 180° lors d'un premier croissant de Lune.

Ce phénomène exceptionnel sera visible à Paris le soir du 16 mars 2010. L'angle au zénith sera exactement de 180° à 18h 48m 39s UTC (19h 48m 39s heure légale française). À cet instant la Lune sera basse sur l'horizon (1,48°).

Par contre quelque minutes avant le croissant de Lune aura quasiment le même aspect et la Lune sera plus haute sur l'horizon et plus facilement observable.

 

Pour observer ce phénomène il convient de regarder le coucher du croissant de Lune. Ce jour le Soleil se couche à Paris à 17h 55,7 UTC et la Lune se couche à 18h 59,8m UTC soit plus d'une heure après le Soleil. Les conditions sont donc optimales pour observer ce premier croissant de Lune. À 18h 45m UTC, la Lune sera 2° au-dessus de l'horizon nord-ouest (azimut = 97,7°), l'angle au zénith du point milieu du limbe éclairé sera de 179,84° alors que la différence de hauteur entre le centre du Soleil et le centre de la Lune sera de 10,7°.

Le graphique ci-dessous donne la variation de la hauteur du centre de la Lune et la valeur du supplément de l'angle au zénith du point milieu du limbe éclairé pour Paris entre 18h 40m UTC et 18h 50m UTC.

Nouvelles astronomiques
1610-2010: La saga des satellites galiléens:
Les phénomènes des satellites de Jupiter (3/11)
Cliquez pour agrandir
Les éclipses ont lieu quand les satellites passent dans l

Le système des satellites de Jupiter présente la particularité d´offrir à l´observateur de multiples phénomènes du fait de leur proximité avec la planète Jupiter : ils passent derrière le disque de Jupiter (les occultations) devant son disque (les passages), leurs ombres passent sur le disque et surtout ils passent dans le cône d´ombre de Jupiter (les éclipses). Ces phénomènes sont très fréquents et on ne peut les manquer si on observe très régulièrement les satellites. Le 10 janvier 1610, alors qu'il observait les satellites, Galilée assista à une éclipse par Jupiter (sortie de Io de l´ombre de Jupiter) mais n'en comprit pas la signification et attribua l´apparition ou la disparition d´un satellite à la mauvaise qualité de sa lunette. Ce n´est qu'en 1612 qu´il comprendra le mécanisme des éclipses. Galilée établit le mouvement circulaire des satellites de Jupiter dès mars 1610. Pour pouvoir prédire les positions, et bien sûr les éclipses, il fallait construire des tables du mouvement et pour cela il était nécessaire de faire des observations précises ! Malheureusement, les lunettes de l'époque ne le permettaient pas et les modèles de mouvement n´étaient pas bons -les « inégalités » (avance et retard périodique des satellites dans leur mouvement) inconnues- et les tables et prédictions d´éclipses incertaines, surtout longtemps à l´avance. Lire la suite...

 
 

Passage du Soleil dans la direction de l'équinoxe de printemps
Cliquez pour agrandir
Le printemps

Par définition l'instant de l'équinoxe de printemps dans l'hémisphère nord correspond au moment où la longitude géocentrique apparente du centre du Soleil est égale à zéro degré. À cet instant l'ascension droite et la déclinaison du centre du Soleil ne sont pas nulles car la latitude apparente du centre du Soleil n'est pas nulle, mais toutes ces valeurs sont proches de zéro. La direction du Soleil est alors très proche de celle du point gamma, intersection de l'écliptique et de l'équateur céleste. La définition de cette direction est donc unique sur la sphère céleste. Il ne faut pas confondre la direction de l'équinoxe de printemps qui est unique et le fait que le Soleil passe par cette direction. Ainsi dans l'hémisphère nord le début du printemps correspond au passage du Soleil dans la direction de l'équinoxe de printemps alors que ce même phénomène traduit le début de l'automne dans l'hémisphère sud.

Notre calendrier (le calendrier grégorien) est construit de manière à éviter la dérive des dates saisons en conservant une date quasi fixe pour le début de chaque saison.

La date de l'équinoxe de printemps est, en 2010, le samedi 20 mars à 17h 32m 13,2s UTC, soit 18h 32m 13,2s heure légale française (UTC + 1h).

À cet instant la latitude géocentrique du centre du Soleil est de 0,21", son ascension droite est de 23h 59m 59,994s et sa déclinaison est de 0,19". Comme on le constate ces valeurs sont toutes très proches de zéro. C'est pourquoi on dit souvent que le Soleil est dans la direction du point gamma. Néanmoins pour un calcul à la seconde de temps près, le choix de la définition est importante, en effet la déclinaison du centre du Soleil est nulle à 17h 32m 1,4s UTC et l'ascension droite du centre du Soleil est nulle à 17h 32m 15,4s UTC.

Depuis la création du calendrier grégorien (1582) l'équinoxe de printemps tombe le 19, 20 ou 21 mars. Aux XIXe et XXe siècles il est toujours tombé le 20 ou le 21 mars. Dans le passé, il est tombé le 19 mars en 1652, 1656, 1660, 1664, 1668, 1672, 1676, 1680, 1684, 1685, 1688, 1689, 1692, 1693, 1696, 1697, 1780, 1784, 1788, 1792 et 1796. Il tombera de nouveau le 19 mars en 2044. Le jour de l'équinoxe, si on fait abstraction de la réfraction atmosphérique, la durée de la nuit est égale à la durée du jour. C'est également le jour où le Soleil se lève plein est et se couche plein ouest.

`

 
 

Passage à l'heure d'été et décalage horaire
Cliquez pour agrandir
Décalage horaire en Europe

Passage à l'heure d'été

Conformément à l'arrêté du 3 avril 2001 du Ministère de l'économie, des Finances et de l'Industrie, relatif à l'heure légale française, la période d'heure d'été pour l'année 2010 commence le dernier dimanche de mars à 2 heures du matin. Donc, la nuit du 27 au 28 mars 2010, à 2 heures du matin il faut régler les horloges sur 3 heures.

L'horloge parlante de l'Observatoire de Paris diffuse l'heure légale française. Elle répond au numéro de téléphone : 36 99. Le début du quatrième top est exact au cinquantième de seconde sur tout le territoire métropolitain.

Décalage horaire

Le choix du méridien de Greenwich comme méridien origine et le découpage de la surface terrestre en 24 fuseaux horaires de 15° datent de la conférence internationale de Washington de 1884. Le temps moyen du méridien origine, le Greenwich Mean Time (GMT) sera remplacé en 1976 par une nouvelle dénomination le Temps universel UT, suivi de différentes variantes, actuellement on utilise le Temps universel coordonné (UTC) lié au Temps atomique international (TAI). L’usage de fuseaux horaires a permis de définir des zones horaires dans lesquelles le décalage horaire avec le Temps universel coordonné est constant. L’Europe est couverte par trois zones horaires définies par un décalage constant avec UTC.

Zone  Décale horaire  Nom civil  Nom militaire 
UTC  WET : Western European Time  Zulu 
UTC + 1h  CET : Central European Time   Alpha 
UTC + 2h  EET : Eastern European Time  Bravo 

Chaque pays européen a choisi, en fonction de sa longitude, une zone horaire. Chaque pays utilise en plus une heure d’été, cela se traduit, en période d’été, par un décalage horaire d’une heure supplémentaire par rapport à la zone horaire choisie. Afin de faciliter les relations entre pays, les pays de l’Union européenne effectuent leurs passages aux heures d’été et d’hiver, le même jour et au même instant. Un grand nombre des pays européens, non membre de l’Union européenne, font de même, seuls l’Islande, la Biélorussie, la Norvège pour les régions dénommées Svalbard & Jan Mayen ne suivent pas cette règle. En période d’été, les acronymes des noms civils deviennent respectivement WEST, CEST et EEST, la lettre S étant l’initial de « Summer ».


Séminaires
Temps & Espace

1 mars S. Franck (PIK, Institute for Physics and Astronomy & Institute for Climate Impact Research, Potsdam, DE)
"Habitable zones in extrasolar planetary systems: The search for a second Earth "
Lieu : Salle de l'Atelier à 14h - IMCCE-SYRTE Observatoire de Paris 77, avenue Denfert-Rochereau 75014 PARIS
15 mars J. Anderson (STScI, Baltimore, MD, USA - SYRTE)
"Proper Motions at the Center of Omega Centauri: Evidence for an Intermediate-Mass Black Hole?"
Lieu : Salle de l'Atelier à 14h - IMCCE-SYRTE Observatoire de Paris 77, avenue Denfert-Rochereau 75014 PARIS
22 mars A.-S. Liebert (FUNDP, Namur, Belgique)
"Importance de la résonance de Kozai dans les systèmes extrasolaires"
Lieu : Salle de l'Atelier à 14h - IMCCE-SYRTE Observatoire de Paris 77, avenue Denfert-Rochereau 75014 PARIS
29 mars F. Merlin (Dept of Astronomy, Univ. Maryland, MD, USA - LESIA/OBSPM)
"Propriétés physiques et chimiques des Objets Trans-Neptuniens : Evidences de surfaces évoluées"
Lieu : Salle de l'Atelier à 14h - IMCCE-SYRTE Observatoire de Paris 77, avenue Denfert-Rochereau 75014 PARIS

 
Bureau des longitudes

3 mars A. Baglin (Observatoire de Paris-Meudon)
"Corot"
Lieu : Fondation Simone et Cino del Duca à 14h30, 10 rue Alfred de Vigny, 75008 PARIS

Désinscription : Pour vous désinscrire, cliquez sur le lien suivant : Désinscription
Haut de page © IMCCE Tous droits réservés | http://www.imcce.fr