Bandeau

LA LETTRE D'INFORMATION DE L'IMCCE

N°58 : juin 2010
Éphémérides du mois
de juin 2010

(Repère géocentrique,
les quadratures
et les conjonctions
sont en ascension droite)

Les éphémérides
sont données
en temps légal français

3 juin
À 18h 50m 20s : la Lune à l'apogée (distance maximale à la Terre) d = 404266 km, diamètre apparent : 29.6'.

5 juin
À 00h 13m 06s : Dernier Quartier.

6 juin
À 13h 18m 56s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Jupiter, différence de déclinaison : + 6°54', élongation solaire de la Lune : 73°O.

11 juin
À 04h 37m 48s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Mercure, différence de déclinaison : + 5°13', élongation solaire de la Lune : 18°O.

12 juin
À 13h 14m 34s : Nouvelle Lune.

15 juin
À 09h 07m 56s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Vénus, différence de déclinaison : - 3°54', élongation solaire de Vénus : 37°E.
À 16h 59m 16s : la Lune au périgée (distance minimale à la Terre) d = 365932 km, diamètre apparent : 32.7'.

17 juin
À 20h 39m 49s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Mars, différence de déclinaison : - 5°53', élongation solaire de Mars : 69°E.

19 juin
À 06h 29m 28s : Premier Quartier.
À 12h 40m 09s : Conjonction géocentrique en ascension droite entre la Lune et Saturne, différence de déclinaison : - 8°13', élongation solaire de Saturne : 90°E.

21 juin
À 13h 28m 25s : solstice d'été.

26 juin
À 13h 30m 21s : Pleine Lune.

28 juin
À 14h 06m 47s : Mercure en conjonction supérieure, diamètre apparent : 5.1", latitude = + 1° 13,5'.

29 juin
À 20h 12m 12s : Mercure à l'apogée (distance maximale à la Terre) d = 1.32714 ua, diamètre apparent : 5.1".

Archives
Les archives

Contacts
Service de renseignements
sr@imcce.fr
Éphémérides en ligne
miriade@imcce.fr

Directeur de publication
William Thuillot

Chef de rédaction
Sylvie Lemaître

IMCCE - Observatoire de Paris
77, avenue Denfert-Rochereau
F-75014 PARIS

LOGO IMCCE   LOGO OBSPM

Filet
Visibilité des planètes

(Planètes visibles entre les latitudes 60° Nord et 60° Sud et les constellations les plus voisines)



Mercure est en élongation ouest, elle sera en conjonction supérieure en fin de mois (le 28), elle ne sera pas visible le matin ce mois car trop proche du Soleil.

Vénus est entre sa conjonction supérieure (11 janvier) et sa plus grande élongation est (20 août). Elle est donc visible, à l’ouest, tout le mois le soir au crépuscule et la première partie de la nuit. Au cours du mois, à Paris, elle se couchera au plus tard le 8 juin (0h 28m) puis l’instant de son coucher se rapprochera doucement de minuit. En première partie du mois, elle se trouve dans la constellation des Gémeaux, puis à partir du 12 juin elle sera dans la constellation du Cancer jusqu’au 29 juin, date à laquelle elle entrera dans la constellation du Lion.

Mars est visible tout le mois au crépuscule et une grande partie de la nuit dans la constellation du Lion, en fin de mois on pourra la voir, à l’ouest, avant son coucher entre Vénus et Saturne.

Jupiter sera visible tout le mois en fin de nuit et à l’aube dans la constellation des Poissons. Au cours du mois la planète se lèvera de plus en plus tôt.

Saturne est visible presque toute la nuit dans la constellation de la Vierge. Au cours du mois la planète se couchera de plus en plus tôt. Le 19 juin elle sera en quadrature est, donc proche du méridien au coucher du Soleil.

Aspect des planètes au 16 juin 2010
Cliquez pour agrandir
Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus
 
Repere

 

Ciel du mois

Cartes du ciel pour une observation vers le nord et vers le sud
à Paris le 15 juin 2010 à 23 h temps légal



Cliquez pour agrandir Cliquez pour agrandir
Carte du ciel en direction du nord Carte du ciel en direction du sud

Ces cartes du ciel montrent les étoiles brillantes et les planètes visibles dans le ciel de l'hémisphère nord, vers l'horizon sud et vers l'horizon nord. Le trait vertical correspond à la projection sur le ciel du méridien du lieu. L'arc de cercle horizontal sur l'horizon sud représente l'écliptique (lieu de la trajectoire apparente du Soleil durant l'année).

Les constellations visibles sur ces cartes sont, par ordre alphabétique des sigles : l'Aigle (Aql), le Cocher (Aur), le Bouvier (Boo), la Girafe (Cam), Cassiopée (Cas), Céphée (Cep), la Chevelure de Bérénice (Com), la Couronne Boréale (CrB), le Cratère (Crt), le Corbeau (Crv), les Chiens de Chasse (CVn), le Cygne (Cyg), le Dragon (Dra), les Gémeaux (Gem), Hercule (Her), l'Hydre femelle (Hya), le Lézard (Lac), le Lion (Leo), la Balance (Lib), le Petit Lion (LMi), le Lynx (Lyn), la Lyre (Lyr), le Serpentaire (Oph), le Pégase (Peg), Persée (Per), la Grande Ourse (UMa), la Petite Ourse (UMi), le Scorpion (Sco), l'Ecu de Sobieski (Sct), le Serpent (Ser), la Vierge (Vir), le Petit Renard (Vul).

Le 15 juin 2010: Vénus, dans la constellation du Cancer, est visible à l'ouest avant le coucher du Soleil. Jupiter, dans la constellation des Poissons, est observable pendant la deuxième partie de la nuit. Mars, dans la constellation du Lion, est visible dans la première partie de la nuit. Saturne est également visible dans la première partie de la nuit dans la constellation de la Vierge.

Les cartes du ciel sont générées à l'aide du logiciel libre Stellarium.

Nouvelles astronomiques
1610-2010: La saga des satellites galiléens:
Les éphémérides du système des satellites galiléens (6/11)


La réalisation d'éphémérides des satellites galiléens de Jupiter, c'est à dire de tables de prédiction des positions et des phénomènes, s'est développée peu à peu après leur découverte par Galilée et tout d'abord par lui même. Le but d'effectuer de telles prédictions suffisamment précises longtemps à l'avance s'est tout d'abord heurté à l'incompréhension des mécanismes qui régissaient ces mouvements. Après Newton, la mécanique céleste va permettre de construire des éphémérides fondées sur la dynamique du système et non plus sur une description purement cinématique des mouvements. Observations et modélisation théorique vont permettre un accroissement permanent de la précision des prédictions. Aujourd'hui, on améliore encore les éphémérides grâce à une connaissance plus approfondies de la dynamique complexe du système des satellites galiléens.



Solstice d'été le 21 juin 2010

Cliquez pour agrandir
Date des saisons en 2010.

Dans l´hémisphère nord le solstice d´été correspond à l´instant où la longitude apparente du Soleil est égale à 90 degrés et il marque l´entrée dans cette saison. Notre calendrier (le calendrier grégorien) est construit de manière à rester proche d´une date fixe pour le début des saisons. La date du solstice d´été en 2010 est le 21 juin à 11h 28m 26s UTC soit à 13h 28m 26s TLF (temps légal français). Dans le calendrier grégorien créé en 1582, le solstice d´été peut survenir le 19, 20, 21 ou 22 juin. Il est survenu un 20 juin en 1896 et il est tombé à nouveau à cette date en 2008. Il est survenu un 22 juin en 1975 et tombera à nouveau à cette date en 2203, 2207, 2211 et 2215 puis en 2302. Le solstice d´été tombera un 19 juin en 2488 et ce sera la première fois depuis la création du calendrier grégorien.
Au XXe siècle les solstice d'été sont tombés exclusivement le 21 juin (64) et le 22 juin (36) alors qu'au XXIe siècle le solstice d'été tombera exclusivement le 20 juin (47) et le 21 juin (53).

Le jour du solstice d´été, le centre du Soleil passe au méridien au plus près du zénith pour les lieux se trouvant sur le tropique du Cancer. En fait, n'étant pas ponctuel, le Soleil recouvre le zénith à son passage au méridien durant plusieurs jours (du 13 juin au 29 juin environ pour un lieu de latitude 23°26'). Plus au nord ce phénomène ne se produit jamais. C´est le jour où pour un lieu donné de l´hémisphère nord, la durée du jour est maximum. Le solstice d´été dans l´hémisphère nord correspond au solstice d´hiver dans l´hémisphère sud.


L'Observatoire d'Afrique du Sud sélectionné par l'Union Astronomique Internationale
pour accueillir l'Office pour le développement de l'astronomie


Cliquez pour agrandir
Observatoire d'Afrique du Sud au Cap (SAAO)

Les dernières années ont été très actives en ce qui concerne l'enseignement et la sensibilisation à l'astronomie notamment lors de l'Année internationale de l'astronomie en 2009. Pendant ce temps,l'Union astronomique internationale (UAI) a élaboré et approuvé un plan de 10 ans pour le développement global de l'astronomie. Ce plan, intitulé "L'astronomie dans les pays en voie de développement" comportait, entre autres choses, la création d'un Bureau pour le développement de l'astronomie. Vers la fin 2009, un appel à candidature a été lancé pour le pays qui pourrait héberger ce bureau. Dés le début 2010, l'Afrique du Sud était l'une des 20 propositions venant de tous les coins du monde.

Aujourd'hui, l'UAI vient d'annoncer que l'Office International pour le développement de l'Astronomie siègera en Afrique! Le bureau sera hébergé au siège du South African Astronomical Observatory à Cape Town. Le directeur sera choisi parmi des candidats à travers le monde.

Le fait que ce bureau siègera en Afrique a d'énormes implications pour le développement de l'astronomie sur ce continent. Dans l'esprit du plan stratégique de l'UAI, ceci aura par conséquent des implications pour le développement du continent en général! L'Afrique du Sud a toujours joué un rôle important parmi les pays en développement, rôle qui se voit maintenant reconnu par ce poste prestigieux qui aura un impact positif sur toutes les nations en développement, en Afrique et au-delà.

Rosetta à la rencontre de Lutetia le 10 juillet 2010

Cliquez pour agrandir
Forme synthétique 3D de l'astéroide Lutetia (Carry et al., 2010)

La sonde Rosetta de l'ESA (Agence Spatiale Européenne), partie depuis 2004 à destination de la comète Churyumov-Gerasimenko, passera au plus près de l'astéroïde Lutetia le 10 juillet 2010. A cet effet, l'IMCCE vous proposera à partir du 10 juin d'embarquer à bord afin d'observer chaque jour à 0h00 TU le rapprochement avec l'astéroïde jusqu'au survol final.



Séminaires
Temps & Espace

Lundi 14 juin 2010 - 14h E. Gourgoulhon (LUTH / Observatoire de Paris)
'Titre à définir'
Lieu : Salle de l'Atelier, Observatoire de Paris, 77 av. Denfert Rochereau, Paris 14éme
Lundi 21 juin 2010 - 14h R. Biancal (Chef de l'équipe de Géodésie Spatiale du CNES - OMP, Toulouse)
'La gravimétrie spatiale : un regard métrologique sur notre Terre'
Lieu : Salle de l'Atelier, Observatoire de Paris, 77 av. Denfert Rochereau, Paris 14éme
Bureau des longitudes

Mercredi 2 juin 2010 - 14h30 M. Diament (Institut de Physique du Globe de Paris)
'Redistribution de masse à grande échelle'
Lieu : Fondation Simone et Cino Del Duca, 10 rue Alfred de Vigny, Paris 8e
Désinscription : Pour vous désinscrire, cliquez sur le lien suivant : Désinscription
Haut de page © IMCCE Tous droits réservés | http://www.imcce.fr